Expositions Temporaires 2018

 Expo en cours

Nicole GRENIER MERICO

du 24 septembre au 29 octobre 2018, exposition « l’Arbre »

Dessinant depuis toujours, Nicole GRENIER MERICO n’a jamais cessé de pratiquer une activité artistique, de s’intéresser à l’histoire et à l’actualité de l’art, c’est pour elle vital, une source d’équilibre et de bonheur de vivre indispensable.
Ayant utilisé beaucoup de techniques, elle travaille aujourd’hui à l’aide de médiums très divers : acrylique pastels, fusain encres et divers matériaux naturels (cendre sable…), utilisés en mélange à l’infini.

Avec le corps humain et le portrait, les arbres, la forêt, la nature sont sa source d’inspiration essentielle, sur papier ou sur toile à partir d’une rencontre ou de son imaginaire personnel.

Voici quelques textes de l’artiste qui vous permettront de vous imprégner de son univers :

  • Qu’est ce qu’un arbre ? Une rencontre, une respiration, l’incarnation de la patience, le bruit subtil du silence, une mélodie, un rire et …. pour finir un aperçu de l’immémorial et de l’infini…
  •  Un arbre s’ajoute aux autres arbres, la forêt est solidaire
  • La foret progresse sur place, Les arbres sont de grands voyageurs immobiles
  • Les arbres semblent parfois plus suspendus dans le ciel qu’attachés à la terre, leurs racines les aident à ne pas trop dériver.
  • Je me souviens de ma rencontre avec les arbres, je garde la mémoire de leur silhouette de leur musique. Ils me parlent longtemps après l’’instant de la rencontre.
  • On ne sait jamais vraiment ce qui se trame au cœur de la foret et c’est pourquoi elle est objet de notre peur ancestrale.
  • Chaque arbre me rappelle une rencontre, le châtaignier de la forêt de mon enfance , le pêcher du jardin de mon père, le cèdre du jardin de mon grand père, le platane sous lequel causait ma tante avec son tricot, les magnolias devant mon école, plus tard,  le tilleul sous lequel on dînait, …. j’ai dans la tête une foret entière…

Retrouvez son travail sur son site https://ngmerico.wixsite.com/peinture

 

Expo passées

Patrick BLANCHON

du 18 août au 22 septembre 2018, exposition « Esprit végétal »

Lassé du monde de l’entreprise, Patrick Blanchon a décidé de revenir à des activités plus en accord avec lui-même. C’est ainsi qu’en 2006 il s’installe en tant qu’indépendant pour enseigner le dessin et la peinture à Oullins (69). Un retour aux sources puisqu’il a fréquenté les Beaux-Arts dans sa jeunesse. Mais son parcours de vie l’a emmené à cette époque vers la photographie. Pendant plus de 10 ans, il a été photographe d’architecture, de reportages, d’instruments de musique, de spectacles, etc.

Peignant depuis son enfance, ceci a toujours été un besoin pour lui, une « respiration » qui s’inscrit dans son histoire familiale, avec une mère d’origine estonienne qui peignait beaucoup, et un grand-père russe diplômé des Beaux-Arts de Saint Petersourg.

Bien qu’ayant fréquenté les Beaux-Arts et ayant été formé par différents peintres, Patrick Blanchon se considère plus comme un autodidacte. Pour lui, la peinture est une aventure, une expérience, un voyage émotionnel qui se renouvèle sur chaque nouvelle toile. Bien qu’ayant exploré plusieurs techniques, l’huile reste sa préférée.

Retrouvez tout son univers sur son site https://www.patrickblanchon.com/

 

 

Marie-Anne CHAYNEAUD-DUPUY

du 13 juillet au 17 août 2018, exposition « Aquarelles »

L’aquarelliste a fait à 18 ans l’école des arts appliqués de Bordeaux et depuis elle s’adonne à la peinture, plus particulièrement aux aquarelles. L’artiste avoue être très nature avec la représentation d’animaux, particulièrement les oiseaux, l’eau, les plantes « mais aussi les bâtiments de caractère, châteaux, maisons anciennes, etc. »

Depuis trente ans, elle a décidé de se consacrer à sa passion. « L’art des aquarelles est inné, dans ma famille on dénombre beaucoup d’artistes », précise la créatrice.

 

 

 

 

 

Yoyo ICH

du 14 juin au 12 juillet 2018, exposition « Illutopie »

Un grand plaisir pour la Maison  des Plantes d’accueillir de nouveau le peintre Yoyo ICH. Derrière ce pseudonyme facétieux se cache un drôle d’oiseau.  Ses fonds, conçus comme des compositions abstraites, vivent d’abord leur vie de façon autonome. Jusqu’au jour où vient s’y poser une parcelle de réel. «Ce que j’aime, c’est le jeu des oppositions», dit-il. «Ainsi, j’associe les oiseaux, représentant l’univers naturel, et les éléments urbains».

«J’ai l’âme d’un faussaire», confie Yoyo Ich. Illusionniste du pinceau, il joue en virtuose la partition très codée du trompe-l’œil. Puis, d’une pirouette, en détourne les règles. Le tout sans surenchère ni effets de manche.  Carina ISTRE

Une exposition riche que nous vous invitons à venir (re)découvrir à la Maison des Plantes. http://www.yoyoich.com/

 

 

Maryse ARGENSON

exposition « Herbier »

Fruit de plus de 20 ans de travail, l’herbier de Maryse ARGENSON vous permettra d’admirer une sélection de plantes aromatiques ou médicinales, mais surtout emblématiques du territoire des Baronnies provençales.